laposte.fr

Besoin de plus d’informations ?

Notre équipe d’experts est à votre disposition du lundi au samedi de 9h à 18h30

Appelez-nous

0969 32 59 56
(prix d'un appel local)

Accueil Blog Comment réaliser une situation comptable intermédiaire ?
Gestion

Comment réaliser une situation comptable intermédiaire ?

4 MIN
Le 20/05/2019

Si vous pouviez mesurer le résultat de l’activité de votre entreprise au courant de l’année, vous en priveriez-vous ?

Réaliser une situation comptable intermédiaire permet de répondre à ce besoin. Facultatif ou obligatoire dans certains cas, le bilan intermédiaire est l’un des outils de gestion d’entreprise qu’un dirigeant de société doit savoir manier avec le plus grand flaire.

En quoi le bilan intermédiaire est-il important pour votre entreprise et dans quel cas êtes-vous tenu de le présenter ? Découvrez ici et maintenant les nombreux intérêts que présente la situation comptable intermédiaire.

1. Qu’est-ce qu’une situation comptable intermédiaire ? 

Une situation comptable intermédiaire est un bilan comptable réalisé au cours d’un exercice civil. Le plus souvent, elle est initiée à la demande du créateur d’entreprise afin d’obtenir des indicateurs clés pour le pilotage de sa société.

De par son caractère facultatif, cette évaluation de l’entreprise ne doit en aucun cas être transmise aux services des impôts des entreprises comme un vrai bilan annuel.

En fonction de votre objectif et du tiers à qui vous voulez faire suivre ces états financiers, vous pouvez l’établir mensuellement, trimestriellement ou semestriellement.

Ce document comptable se compose, comme lors de la clôture des comptes, d’un bilan comptable, d’un compte de résultat, d’un tableau de flux de trésorerie et d’une annexe, dans le respect des mêmes règles et procédures de transparence et de fiabilité qu’un bilan annuel.

Pour vous aider à réaliser cette opération, l’avis et les compétences d’un expert-comptable sont toujours les bienvenus ! Ainsi, vous vous assurerez de respecter les grands principes de la comptabilité, qui sont, nous vous les rappelons :

  • le principe de prudence ;
  • l’indépendance des périodes concernées ;
  • la régularité des méthodes utilisées ;
  • le principe de non-compensation.

2. Dans quel cas produire un bilan intermédiaire ? 

Dans votre gestion quotidienne, vous utilisez peut-être de nombreux tableaux de bord vous permettant de suivre l’évolution de votre activité. Cependant, le bilan intermédiaire s’avère être un bien meilleur outil prévisionnel !

En effet, il permet d’avoir une visibilité plus fiable sur l’avenir de votre entreprise. Grâce à lui, vous pourrez plus facilement :

  • faire le point sur les mois écoulés ;
  • anticiper vos éventuels dérapages de trésorerie ;
  • fixer de nouveaux objectifs pour votre société.

Aussi et surtout, le bilan intermédiaire permet de répondre aux attentes de vos partenaires financiers et/ou actionnaires pour :

  • demander un financement dans le but de faire face aux difficultés de vie de l’entreprise ;
  • obtenir de nouveaux investissements pour être au plus près des tendances de votre marché ou suite à l’évolution des procédés de fabrication de vos produits et/ou services ;
  • établir la situation de l’actif réalisable et disponible ainsi que du passif exigible ;
  • ajuster le compte de résultat prévisionnel ;
  • préparer le bilan de fin d’exercice ;
  • suivre l’avancement du plan opérationnel présenté à l’assemblée générale ;
  • mettre en place un projet de cession d’entreprise.

Toutefois, il convient également de noter que dans certains cas, une situation comptable intermédiaire pourra être exigible et obligatoire, notamment lors de la distribution d’acomptes de dividendes ou suite à une augmentation du capital en numéraire.

Réaliser un bilan intermédiaire à l’aide de votre logiciel de comptabilité sera un véritable jeu d’enfant. Cependant, pour réaliser au mieux cette révision comptable et procéder aux régularisations nécessaires, vous devrez impérativement avoir :

  • saisi toutes les écritures comptables de la période donnée ;
  • fait votre rapprochement bancaire ;
  • révisé les comptes de tiers ;
  • constaté vos provisions, ainsi que les charges constatées d’avance ;
  • fait un inventaire de vos stocks ;
  • saisi toutes vos immobilisations en cours ou sorties.

Bien que cette pratique s’avère lourde dans sa mise en place, la situation intermédiaire est une excellente manière de vous préparer à l’établissement du bilan annuel de fin d’exercice.

De plus, elle vous donnera l’avantage de pouvoir mesurer vos actions menées au quotidien et de suivre l’état de vos finances ; le but final du bilan transitoire étant de sécuriser votre activité du mieux possible pour ainsi permettre à votre entreprise de croître sereinement.

Thème :  Gestion
Rédigé par Laure Mazuel
Découvrez votre caisse Genius
Sur tablette, certifiée NF525, elle simplifie et développe votre commerce
Besoin de plus d’informations ?
Notre équipe d’experts est à votre disposition

Appelez-nous
09 69 32 59 56

(prix d’un appel local)
Faites-vous rappeler
Être rappelé
Besoin de plus d’informations ?
Nos conseillers vous répondent dans les 24 heures

Écrivez-nous !
Envoyer un e-mail

Trouvez la solution Genius la plus adaptée à vos besoins en quelques minutes grâce à notre simulateur.